FrançaisEnglish
Une question ? 06 79 96 55 97
0
Recherche par critères
Période
Système
Rechercher
» » » » PAIRE DE PISTOLETS D’OFFICIER LEPAGE MOUTIER.

PAIRE DE PISTOLETS D’OFFICIER LEPAGE MOUTIER.

Reference - 6500121D

Jolie paire de pistolets faite pour un officier sous Louis-Philippe par un nom célèbre de l'armurerie française.

Expédition sous 2 jours
4,500.00 €

Ajouter au panier

Demander un devis

Description

Calibre 18mm

Les platines arrière à percussion sont polies, dans une petite patine grise avec quelques petites taches de surface.

Les contours des corps de platine sont soulignés d'une petite frise dentée.

Les mécanismes sont excellents, avec des crans bien nets.

Les queues de culasse à découpes à décrochement ont également leurs contours soulignés du même motif.

Les vis sont guillochées.

Les canons juxtaposés de 18 cm sont damas.

Ils sont dans une patine grise avec quelques petites taches de surface par endroit.

Les intérieurs comportent de bonnes rayures plates, petite oxydation de surface.

Les bandes centrales qui ont un décor frisé sont bien marquées Lepage Moutier Arquebusier du Roi.

Décor de foudres sortant de nuages stylisés sur le départ des queues de culasse.

Les montures mi-fût sont en ronce de noyer claires, dans une jolie patine, quelques petites traces de manipulation sans gravité.

Montage à tiroir.

Crosses type banane, un des pistolets comporte deux entures sur le côté droit.

Bonnes garnitures fer avec contours soulignés en suite.

Calottes avec anneau pour une dragonne.

Avec leurs baguette acier à têtes clou.

Jolie paire de pistolets faite pour un officier sous Louis-Philippe par un nom célèbre de l'armurerie française.

 

Référence : 6500121D

Longueur : 340mm

Marquage : Lepage Moutier Arqe du Roi

Louis-Michel Lepage-Moutier était arquebusier à Paris sous Louis-Philippe et Napoléon III. En 1842, il succède à Henri LePage, son beau-père. Exposition de Paris en 1844, 1849, 1855 (Médaille de 1ère classe), 1867 et de Londres en 1851 (Médaille de Prix) et 1862. En 1865, il s'associe à Henri Faure-Le Page. Il décède en 1868.

Retour en haut