FrançaisEnglish
Une question ? 06 79 96 55 97
0
Recherche par critères
Période
Système
Rechercher
» » » » MOUSQUETON DE GENDARMERIE MODELE AN IX TRANSFORME A PERCUSSION.

MOUSQUETON DE GENDARMERIE MODELE AN IX TRANSFORME A PERCUSSION.

Reference - 8210419

Intéressant mousqueton de Gendarmerie fait sous le Premier et qui a continué sa carrière dans la Garde Nationale sous Louis-Philippe.

Expédition sous 2 jours
600.00 €

Ajouter au panier

Demander un devis

Description

Les parties acier sont polies, piqûres sur la platine par endroit.

La platine a été transformée à percussion par un armurier privé, sans doute sous Louis-Philippe pour la Garde Nationale, le chien étant d’aspect militaire.

Le corps de platine est marqué de la Manufacture Impériale de St-Etienne, poinçon de Stelen, contrôleur des platines à St-Etienne de 1811 à 1821. 

La transformation a été faite par l’ajout d’une masselotte portant une cheminée et le remplacement du chien qui a un aspect militaire.

Le mécanisme est fonctionnel.

Le canon de 75,5 cm est rond avec pans courts au départ.

Le côté gauche du tonnerre est daté 1813 avec poinçon B, le côté droit comporte un poinçon dont on ne voit plus que l’étoile qui surmontait une lettre. Les lettres E F pour Empire Français sont encore visibles près de l’ancien emplacement de la lumière.

L’extrémité du canon comporte un tenon de baïonnette.

L’intérieur est encore en bon état avec une petite oxydation de surface.

Bonne monture en noyer dans une jolie patine, la crosse comporte un macaron avec les lettres centrales EF bien visibles.

Plaque de couche, pontet et contre-platine en laiton.

Poinçon G couronné sur le pontet et la contre-platine.

Le bracelet de grenadière est en fer.

L’embouchoir à l’origine en laiton a été remplacé par un embouchoir fer sans guidon.

Baguette acier à tête laiton, remplacée dans le passé.

Intéressant mousqueton de Gendarmerie fait sous le Premier et qui a continué sa carrière dans la Garde Nationale sous Louis-Philippe.

 

Référence : 8210419

Longueur : 1145 mm

Marquage ; Manuf Imp de St Etienne

Arme longue de cavalerie dans le système d’armement An IX, ce mousqueton a été conçu à l’origine muni d’une tringle à anneau, les cavaliers devant le porter au bout d’une banderole en cuir. A partir de l’An XII, le mousqueton fut aussi attribué aux tambours, musiciens et sapeurs des régiments d’infanterie. On peut supposer, les auteurs restent discrets sur le sujet, que les modèles distribués n’avaient plus de tringle et furent équipés de grenadière simple comme sur cet exemplaire. On a coutume d’appeler ces mousquetons sans tringle modèle de Gendarmerie. 

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris