FrançaisEnglish
Une question ? 06 79 96 55 97
0
Recherche par critères
Période
Système
Rechercher

MOUSQUETON DE CAVALERIE MODELE 1822.

Reference - 3631018D

Superbe mousqueton de cavalerie qui est resté dans son état d'origine.

Expédition sous 2 jours
3,600.00 €
Ajouter au panier
Demander un devis
Description

Les parties acier sont dans un joli poli.

La platine à silex comporte un bassinet laiton avec garde-feu et une batterie à retroussis, typiques du modèle.

Le corps de platine est bien marqué de la Manufacture Royale de St-Etienne et poinçonné d'un T surmonté d'une étoile.

Le mécanisme est bien fonctionnel, avec des crans bien nets.

Le canon de 48,7 cm est à pans courts au départ puis rond.

Le tonnerre est daté 1824 sur le côté gauche, lettres MR (pour Manufacture Royale) près de la lumière.

Guidon en laiton à l'extrémité du canon.

La queue de culasse est bien marquée du modèle.

L'intérieur comporte des taches à la surface mais est encore en bon état.

Belle monture en noyer dans une jolie patine, la crosse comporte un évidement pour la joue.

Joli macaron avec lettre MR au centre et date 1824 encore un peu visible.

Bonnes garnitures laiton qui sont avec la sous-garde poinçonnées d'un H surmonté d'une étoile.

Tringle avec anneau permettant de porter l'arme avec une banderolle.

La fixation de la tringle est caractéristique du modèle avec une longue vis dont la tête se loge dans une rosette de laiton située près de l'arrière du corps de platine.

Sans baguette, celle-ci étant portée à part.

Superbe mousqueton de cavalerie qui est resté dans son état d'origine.

En service dans la cavalerie française durant la Restauration.


Référence : 3631018D
Longueur : 870mm
Marquage : Manufacture Royale de St-Etienne, , Modèle 1822, 1824
Ce type de mousqueton a été créé pour le système d'armes 1816 afin de remplacer le mousqueton de cavalerie et le fusil de Dragons du système AN IX après les guerres napoléoniennes. Le modèle 1822 se différenciait  du modèle 1816 par sa platine légèrement modifiée ainsi que par le mode de fixation de la tringle. La plupart des exemplaires produits seront modifiés à percussion sous Louis-Philippe (modèle 1822 T), ce qui explique la grande rareté des mousquetons qui ont conservé leur état d'origine avec la platine à silex.

 

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris