FrançaisEnglish
Une question ? 06 79 96 55 97
0
Recherche par critères
Période
Système
Rechercher
» » » LOT DE PLAQUES EPOQUE LOUIS-PHILIPPE.

LOT DE PLAQUES EPOQUE LOUIS-PHILIPPE.

Reference - 8691119

Portées durant la Monarchie de Juillet.

Expédition sous 2 jours
190.00 €

Ajouter au panier

Demander un devis

Description

Une plaque de shako de la Garde Nationale portée dans les premières années de la Monarchie de Juillet (1830-1848). En laiton avec coq sur globe plein entouré d’une couronne de laurier-chêne avec banderole marquée Liberté Ordre Public. Dos avec passant d’attache. Longueur : 112mm.

Une plaque de giberne de la Garde Nationale. En laiton avec coq sur une globe plein entre deux rameaux de laurier et de chêne sur fond rayonnant. Portée sur les gibernes de la Garde Nationale au début de la Monarchie de Juillet. Dimensions 130 x 105mm.

Une petite plaque en bronze de giberne d’officier de cavalerie avec coq de la Monarchie de Juillet posant une patte sur un globe marqué du mot Liberté. Il est au centre de deux étendards de cavalerie et de deux drapeaux (manque une pointe). Le dos comporte trois attaches. Pour une petite giberne d’officier de cavalerie durant le règne de Louis-Philippe. Dimensions : 75 x 65mm.

Deux éléments de banderole porte-giberne en laiton. En forme de bouclier antique en croissant avec tête de coq aux extrémités et bordure cloutée. Le fond est granité, le centre orné d’un fleuron. Epoque Louis-Philippe. Longueur : 78mm.

Référence : 8691119

Mis en avant durant la Révolution française, le coq fut éclipsé par l’aigle comme symbole politique sous le Premier Empire. La Restauration remis la fleurs de lys à l’honneur et ce sont les Trois glorieuses de 1830 qui réhabilitèrent l'image du coq français et Louis-Philippe signera une ordonnance indiquant que le coq devrait figurer sur les drapeaux et les boutons d'uniformes de la Garde Nationale. Les uniformes de l’armée portèrent également le coq comme symbole durant la période de 1830 à 1848.

Retour en haut