FrançaisEnglish
Une question ? 06 79 96 55 97
0
Recherche par critères
Période
Système
Rechercher
» » » EPEE DE SOUS-OFFICIER D'INFANTERIE MODELE 1884.

EPEE DE SOUS-OFFICIER D'INFANTERIE MODELE 1884.

Reference - 5271019D

En service sous la IIIe République.

Expédition sous 2 jours
480.00 €

Ajouter au panier

Demander un devis

Description

Bonne monture en bronze dans une petite patine.

Le pommeau ovale est surmonté d’un petit bouton de rivure.

La branche de garde est plate avec des pans latéraux.

Elle comporte deux poinçons en formes d’écu avec la lettre S surmonté d’une étoile et deux poinçons circulaires avec les lettres D et B, ce sont des poinçons utilisés par le fourbisseur Coulaux de Klingenthal dans les années 1880-1885.

Le clavier est orné d’une grenade en laiton.

Le contre-clavier est repliable pour faciliter le port.

Belle fusée entièrement recouverte d’un double filigrane en cuivre.

Bonne lame droite polie, de 79 cm est à double gouttières à arête médiane saillaillante sur la première moitié puis en losange.

Le départ de chaque face comporte des traces de marquages plus lisibles, on devine le mot Klingenthal.

Bon fourreau en tôle d’acier dans une petite patine grise, il comporte un anneau sur bracelet. Poinçon circulaire avec la lettre D près du rivet de cuvette.

La monture et la lame sont de dimensions plus étoffées que ce que l’on rencontre habituellement sur ce modèle d’épée.

En service sous la IIIe République.


 Référence : 5271019D

Longueur : 955mm
Epée destinée aux gradés de l’infanterie en tenue de service. D'autres corps de troupe avait le même modèle d'épée mais avec un symbole de clavier différent. La grenade enflammée a été adoptée pour l’infanterie en souvenir des grenadiers qui constituaient, au XVIIIe et XIXe siècles, les soldats d’élite de l’infanterie.

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris