FrançaisEnglish
My account
>
Any question ? 06 79 96 55 97
0
Multicriteria Search
Age
Système
Search
» » » SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE MODELE 1822.

SABRE DE CAVALERIE DE LIGNE MODELE 1822.

Reference - 11320322

Fait sous la Seconde Restauration, sous le règne de Charles X.

Dispatched within 2 days
750.00€
Add to cart
Ask an estimate
description

Bonne monture en bronze à garde à quatre branches et calotte à courte queue

La branche principale est poinçonnée de Jean-Thomas Dubocq, directeur de la Manufacture de Klingenthal de 1823 à 1830 et du contrôleur Jean-Georges Bick avec le chiffre 6.

La fusée est recouverte de basane dans une jolie patine, filigrane absent.

La lame légèrement courbe de 97,5 cm est polie avec juste quelques petites taches de surface localisées.

Elle comporte un pan creux et une gouttière supérieure.

Le dos est bien marqué de la Manufacture Royale de Klingenthal en mai 1829.

Le talon est poinçonné de Dubocq et Bick.

Le fourreau en tôle d'acier est poli.

Il comporte de fortes piqûres sur la face extérieure et des taches de surface sur l’autre face.

Il possède deux anneaux sur bracelets, fortes piqûres sur celui du bas.

Le dard a de fortes piqûres sur ses deux côtés.

Fait sous la Seconde Restauration, sous le règne de Charles X.

 

Référence : 11320322

Longueur : 1135mm

Marquage : Manufacture Royale de Klingenthal mai 1829 S.a

Créé par le système d’armes 1822, ce sabre était destiné aux cuirassiers et au dragons de l’armée française. Ceux-ci avaient fait les guerres de l’Empire armés d’un sabre à lame droite, perpétuant une tradition issue de l’Ancien Régime. Le sabre 1816 de ligne allait perpétuer cette tradition. Mais en 1822, on adoptait ce modèle de sabre, présentant une lame légèrement courbe. Il ne fut pas aimé par les militaires qui en furent dotés et qui le surnommèrent bancal. En 1854, un nouveau sabre à lame droite le remplaça dans les régiments de cuirassiers et de dragons. Il continua d’être utilisé dans les régiments de cavalerie lourde de la Garde Impériale jusqu’à la chute du Second Empire.

Back to top