FrançaisEnglish
Any question ? 06 79 96 55 97
0
Multicriteria Search
Age
Système
Search
» » » » PISTOLET DE GENDARMERIE MODELE AN IX TRANSFORME A PERCUSSION.

PISTOLET DE GENDARMERIE MODELE AN IX TRANSFORME A PERCUSSION.

Reference - 9670920

A servi dans la Gendarmerie sous le Premier Empire et a fini sa carrière sous Louis-Philippe comme arme de défense.

Dispatched within 2 days
420.00 €

Add to cart

Ask an estimate

description

Les parties en acier polies sont dans une patine gris foncé. 

La platine a été transformée à percussion vers 1830 par un armurier civil avec l’ajout d’une masselotte porte-cheminée à l’endroit de la lumière et par le remplacement du chien. 

Le corps de platine est bien marqué de la Manufacture Impériale de Maubeuge, joli poinçon B couronné de l’inspecteur Daniel Bouyssavy (1er contrôleur à Maubeuge de 1808 à 1816). 

Le canon de 12,8 cm est rond avec pans courts au départ, il est dans une patine foncée, piqûres près de la masselotte. 

La queue de culasse est bien millésimée. 

L’intérieur du canon comporte une surface oxydée. 

La monture en noyer est dans une jolie patine, quelques traces de manipulation près de la contre-platine. 

La poignée a été quadrillée lors de la transformation à percussion, pour lui donner un air plus « civil ». 

Bonnes garnitures acier dans une patine gris foncé, bien poinçonnées de Nicolas Darcantel (réviseur à Maubeuge de 1808 à 1817). 

Embouchoir double bande, contre-platine marquée des lettres PS. 

Baguette acier à tête clou. 

Pistolet qui a servi dans la Gendarmerie sous le Premier Empire et qui a fini sa carrière sous Louis-Philippe comme arme de défense.

 

Référence : 9670920

Longueur : 250mm

Marquage : Maubeuge Manuf Imple, M. an 9

Intéressant pistolet réglementaire de Gendarmerie né à silex sous le Premier Empire et qui a continué sa carrière sous Louis-Philippe dans le domaine civil, comme arme de défense, après sa transformation à percussion. A cette époque, les armes militaires déclassées étaient souvent transformées et revendues par les armuriers civils qui commercialisaient ainsi des armes bons marchés. Un bon exemple de l’esprit d’économie et de recyclage qui régnait au XIXe siècle.

Back to top