FrançaisEnglish
My account
>
Any question ? 06 79 96 55 97
0
Multicriteria Search
Age
Système
Search
» » » » PISTOLET DE CAVALERIE MODELE 1822 Tbis CONSTRUIT NEUF.

PISTOLET DE CAVALERIE MODELE 1822 Tbis CONSTRUIT NEUF.

Reference - 11510422
590.00€

En service dans la cavalerie française sous Napoléon III.

Dispatched within 2 days
Add to cart
Ask an estimate
description

Calibre 17,6

Bon métal poli avec petites taches de surface par endroit sur le canon et platine dans une patine foncée.

La platine a été construite directement à percussion sous le Second Empire.

Bonne mécanique, crans bien nets.

Le corps est bien marqué de la Manufacture impériale de St-Etienne, poinçon R dans un écu.

La queue de culasse est millésimée du modèle.

Le canon de 20 cm est rond avec pans au départ, masselotte dans la masse comme tous les exemplaires construits neufs.

Le pan droit du tonnerre est daté 1853 ou 1855 (dernier chiffre difficilement lisible).

Le pan gauche comporte l'indication du calibre et deux poinçons circulaires M et F, matricule 972, un précédent matricule barré.

Lettres MI pour Manufacture Impériale visibles sur le pan droit du tonnerre.

L'intérieur du canon comporte de bonnes rayures avec oxydation de surface.

Les organes de visées se composent d'une hausse fixe et d'un guidon sur boule.

Bois dans une jolie patine avec quelques traces de manipulation, petite fendille près de la première vis de la contre-platine. Il est au matricule du canon, poinçon encore visible.

Bonnes garnitures laiton poinçonnée d’un P et d’un G, calotte à anneau.

Avec sa baguette à tête de tulipe, à un matricule différent.

Joli pistolet dans son jus, en service dans la cavalerie française sous Napoléon III.

 

Référence : 11510422

Longueur : 350mm

Marquage : Mre Impale de St-Etienne

Matricule : 972

Sous le Second Empire, le besoin en arme de poing pour la cavalerie française fit relancer la production du pistolet 1822 T Bis que l'on construisit directement à percussion et canon rayé. Il sera utilisé durant la guerre franco-allemande de 1870-71, avec les exemplaires modifiés. Durant ce conflit, le pistolet 1822 T bis armera tous les régiments de cavalerie de l'armée française.

Back to top