FrançaisEnglish
My account
>
Any question ? 06 79 96 55 97
0
Multicriteria Search
Age
Système
Search
» » » » PISTOLET DE CAVALERIE MODELE 1763-66 LIBREVILLE.

PISTOLET DE CAVALERIE MODELE 1763-66 LIBREVILLE.

Reference - 11530422

Joli pistolet qui a servi dans la cavalerie française durant les guerres de la Révolution.

Dispatched within 2 days
1,300.00€
Add to cart
Ask an estimate
description

Les parties métalliques polies sont dans une légère patine, quelques piqûres sur la platine.

La platine à silex à corps plat comporte un chien à espalet et un bassinet fer à pans avec garde-feu.

Le corps de platine est marqué de la Manufacture de Libreville (nom donné sous la Révolution à la ville de Charleville), il est poinçonné L3.

Bon mécanisme avec des crans très nets.

Le canon de 23 cm est rond avec pans courts au départ.

La queue de culasse est bien millésimé M 1763 sur la queue de culasse, le côté droit du tonnerre est poinçonné L3.

L'intérieur comporte une petite oxydation de surface.

Le bois est dans une jolie patine, avec quelques griffures et traces de manipulation par endroit.

Marquage PV et d'une partie du nom du crossier (UIN) encore visible près de la contre-platine.

Bonnes garnitures fer avec taches de surface par endroit, avec poinçon L3 encore un peu visible sur l'embouchoir et la contre-platine.

Calotte en bec d'aigle et embouchoir double bande typique du modèle.

Baguette acier à tête clou avec oxydation de surface et taches.

Joli pistolet qui a servi dans la cavalerie française durant les guerres de la Révolution.


Référence : 11530422
Longueur : 400mm
Marquage : Mre de Libreville
Durant la Révolution, la guerre aux frontières de la France engendra un besoin énorme en armes à feu. A côté de nouveaux ateliers créés (souvent éphémères), les manufactures d'Etat continuèrent à produire des armes en dépit du désordre dans leur organisation provoqué par les évènements politiques de l'époque. Le besoin de la cavalerie en arme de poing relança la fabrication du pistolet modèle 1763-66, celui-ci étant préféré par les soldats au modèle 1777 d'autant que la construction en laiton de ce dernier était plus compliquée et demandait une matière première dont la France manquait durant cette période. Les garnitures des 1763-66 nouvellement produits ont été réalisées en fer et non en laiton comme elles l'étaient sur les exemplaires fabriqués sous la monarchie. Ces armes sont des témoins des guerres de la Révolution et de la bravoure des soldats de l'An II.

Back to top