FrançaisEnglish
Une question ? 06 79 96 55 97
0
Recherche par critères
Période
Système
Rechercher

CARABINE GIFFARD CARBONA.

Reference - 4170319D

Intéressante carabine vendue par la Manufacture Française d'Armes et Cycles de St-Etienne.

Expédition sous 2 jours
1,000.00 €
Ajouter au panier
Demander un devis
Description

Calibre 8mm.
Les parties métalliques sont dans leur bronzage d'origine.

Le boîtier-culasse comporte un joli décor à motif de rinceaux sur ses côtés ainsi que ses pans supérieurs.

Les vis sont guillochées, décor à motifs en suite sous le boîtier, le pontet et la sous-garde.

Le dessus comporte un orifice pour charger le plomb, son ouverture se fait à l'aide d'un levier basculant terminé par une boule de manoeuvre, poinçon à la montgolfière.

Le canon rond de 62,5 cm comporte un beau marquage St-Etienne en lettres dorées sur le dessus et le marquage Manufacture Françaises d'Armes  et Cycles de Saint-Etienne, bon intérieur.

Les organes de visée se composent d'une hausse à cadran avec clé papillon de règlage et d'un guidon sur queue d'aronde.

Le réservoir destiné au gaz liquéfié comporte les indications de poids vide et plein.

Belle crosse anglaise en noyer huilé dans une jolie patine, poignée quadrillée.

Plaque de couche en ébonite quadrillée ornée au centre d'une superbe montgolfière avec inscription Paul Giffard inventeur dans la partie inférieure.

Intéressante carabine à air de la Belle Epoque avec un système original.

Vendue par la célèbre maison stéphanoise qui allait prendre le nom de Manufrance en 1911.


Référence : 4170319D
Longueur : 1057mm
Marquage : Manufacture Françaises d'Armes et Cycles de Saint-Etienne
Paul Giffard déposa un brevet le 20 mai 1862 pour une arme de salon, de chasse, de guerre à air comprimé. Il était le frère du spécialiste des aérostats Henri Giffard, inventeur de l’injecteur qui porte son nom, d’où probablement l’origine de la gravure de montgolfière sur le dessus de la culasse de ses armes. Ses carabines et pistolets à réservoir de gaz comprimé furent commercialisés en 1871-1891 notamment par la Manufacture d’armes et Cycles de St-Etienne (nom porté par la célèbre maison stéphanoise de 1901 à 1911). Les réservoirs devaient être rechargés en gaz en armurerie.

 

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris