FrançaisEnglish
Une question ? 06 79 96 55 97
0
Recherche par critères
Période
Système
Rechercher
» » » ALLEMAGNE BAÏONNETTE CHASSEPOT MODIFIEE POUR GEWEHR 1888.

ALLEMAGNE BAÏONNETTE CHASSEPOT MODIFIEE POUR GEWEHR 1888.

Reference - 4280319D

Réutilisée par l'armée allemande durant la Première guerre mondiale pour en équiper le fusil Gewehr 1888.

Expédition sous 2 jours
220.00 €

Ajouter au panier

Demander un devis

Description

Bonne poignée en laiton à 15 cordons.

Le dos a été meulé en trois étages successifs pour l'adapter sur le fusil allemand..

Ressort avec bouton poussoir en acier dans dans sa finition noire,

Une pièce métallique a été rajoutée dont une partie en demi-lune est visible dans le prolongemen du ressort, pour permettre le recul de verrouillage nécessaire sur le fusil allemand. 

Croisière acier dans une patine grise, avec un long quillon recourbé d'un côté et bague à l'opposé.

Poinçons sur le quillon et matricule sur la croisière.

L'entrée de la bague a été fraisée et son épaisseur diminuée lors de la transformation.

La lame de 57,5 cm est de forme yatagan et comporte un pan creux sur chaque face.

Le dos plat est bien marqué de la Manufacture d'Armes de St-Etienne en mai 1874.

Le départ de la lame comporte deux poinçons circulaires ainsi que le chiffre 4.

La lame polie est dans une patine grise avec taches d'oxydation de surface par endroi, piqûres à la pointe.

Le fourreau en tôle d'acier a été peint en noir lors de sa réutilisation par les Allemands, nombreuses écailles à la peinture.

Le fourreau est à un matricule différent, il comporte un marquage régimentaire de l'armée allemande.

Les Allemands lui ont ajouté un bouton de suspension en crochet.

Intéressante baîonnette français réutilisée par l'armée allemande durant la Première guerre mondiale pour en équiper le fusil Gewehr 1888.


Référence: 4280319D
Longueur: 698mm
Marquage: Mre d'Armes de St-Etienne Mai 1874, 16.L 11.122 (sur le fourreau)
Matricule: F 85551
En 1914, les Allemands ont modifié des baïonnettes Chassepot prises durant la guerre de 1870, mais également des exemplaires issus de lot de surplus proposés par des marchands comme Alfa ou Bannermann. Cette baîonnette fabriquée en France en 1874 fait partie de cette provenance. La modification a été pratiquée pour pouvoir fixer la baïonnette au fusil Gewehr 88 dit Kommission qui armait encore les troupes de réserve de l'armée allemande durant la Grande Guerre. Le Nouvel Atlas de la Baïonnette de collection attribue deux étoiles à ce modèle (peu courant). ABC N 1812.

 

Retour en haut
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris